Blouse Cézembre en tissu japonais Sakura

blouse Cézembre Anne Kerdilès Couture

L’automne est là, et pour moi, la frileuse de service, je dirais même que l’hiver est dans la place ! Alors pour me réchauffer un peu j’ai décidé de réaliser… une blouse ! Pas très logique dis comme ça, mais même l’hiver j’arrive à porter un top manches longues sans me cailler 😉 en mettant simplement un sous-pull – #expressiondevieux – dessous.

Pour cet article j’ai choisi de vous présenter la blouse Cézembre de Anne Kerdilès Couture. Je l’ai réalisé ici dans un magnifique tissu japonais Sakura qui m’a été gentiment offert par le site internet Diy District.

Le patron Cézembre

La blouse Cézembre est un patron qui est devenu un incontournable dans la garde-robe d’une couturière. Un vrai basic essentiel à toutes les femmes ! Anne Kerdilès a vraiment misé juste avec ce modèle. Et d’ailleurs avec tous les autres 😉blouse cézembre anne kerdilès

Elle se compose d’un devant, d’un dos, de manches courtes ou ¾ – rallongées ici pour une version longue – et de parementure sur le bas de la blouse. Ouuuuhhh n’ayez pas peur le mot « parementure » ne mort pas !

Le patron existe en versions PDF ou pochette. Il va de la taille 34 à 48 ce qui est peut-être un peu juste pour les personnes qui ont une corpulence plus forte. Certains créateurs comme Chez Machine (jusqu’au 56) ou Deer and Doe (jusqu’au 52 en version pdf) se sont adaptés à la société actuelle et proposent désormais une gamme de tailles plus étendue.

Cézembre est prévue pour un tissu fluide et léger, j’ai donc mal lu la notice – disons même que je ne l’ai pas lu du tout – car mon coton ne rend pas le tombé de la blouse comme il devrait.

Enfin, concernant les explications, je les trouve plutôt claires excepté pour une partie pour le montage des manches (je vous explique pourquoi et vous dit comment faire dans le chapitre « la réalisation »). Le pas-à-pas en photo vous permet de voir la même chose que vous êtes en train de coudre. Cela peut être pas mal si vous avez du mal à vous repérer avec des schémas. Les explications sont en français et anglais.

Le tissu japonais Sakura

J’avais déjà réalisé une première blouse Cézembre dans une viscose vieux-rose à pois que je vous avais montré sur Instagram et sur le blog, porté avec mon perfecto Mona. Ici, c’est dans un tissu Sakura japonais (importé du Japon) que je l’ai cousu pour cette deuxième version. C’est un coton légèrement gaufré, noir, imprimé de fleurs de cerisiers trop jolies, et ayant un grammage de 112 mg/m².

tissu japonais sakura gaufré avec fleurs

NB : A l’achat il est d’aspect gaufré, mais attention, lorsque vous le lavé le gaufrage part ! Je ne le savais pas et j’avoue que j’ai eu une petite déception en le sortant du lave-linge. En contactant Diep, il s’est avéré qu’elle ne connaissait pas cette subtilité et s’est tout de suite renseignée sur ce point. Et en effet, le gaufrage part systématiquement. Je préfère donc vous prévenir pour que vous ne soyez pas déçu (c’est mentionné sur la fiche produit).

Malgré cela le tissu est magnifique. Le tissage est dense et sans défaut, et ce motif est juste à tomber. La laize est en 110 cm, prévoyez donc plus de tissus pour votre cousette. Pour la blouse Cézembre, il est mentionné 2m pour une version manche ¾ mais j’ai réussi à passer ma version manche longue dedans – youpi !

Astuce : posez vos pièces de patron sur un plan de travail – ou comme moi au sol – suivant le schéma de positionnement fourni avec le patron. Vous pourrez ensuite mesurer la longueur totale de tissu qu’il vous faut avant de commander. Et pensez à bien le noter sur le patron pour les prochaines fois 😉

Zoom sur le tissu sans son gaufrageencolure blouse cézembre avec biais

La réalisation de la blouse

Avant toute chose, j’ai rallongé les manches parce que je suis frileuse et qu’été comme hiver j’aime bien avoir les bras couverts. S’il fait 35° je ne suis quand même pas maso hein, je suis en débardeur 😉

Choisir la bonne taille

Concernant la taille, j’ai coupé ma blouse Cézembre initialement en 38. Pourquoi alors que d’habitude je fais tout en 34-36 ?? Parce que ma première blouse en 36 est un peu juste aujourd’hui au niveau des épaules… snif. Mais je crois que c’est dû au tissu qui a rétréci – la flemme de le lavé avant de couper amène à ce genre de bétise. Mais bon une fois montée – et avec passepoil doré bien sur – je me suis rendu compte que c’était bien trop grand ! Grrrr
J’ai donc tout redémonté parce que je ne voyais pas du tout comment ajuster les cotés avec la découpe et les arrondis en bas déjà parementuré – heuuuu, pas sur que le verbe « être parementurer » existe, mais çà sonne bien je trouve.

J’ai redécoupé mes pièces devant, dos et parementures en taille 36 à l’intérieur des existantes – ouf çà rentrait – et gardé les manches en taille 38 (pour avoir plus d’aisance). Vous devez alors vous demander comment j’ai fait pour monter les manches en 38 sur des emmanchures en 36 ? Et bien j’ai passé un fil de fronce sur le haut de la tête de manche pour la rétrécir et donc l’ajuster à l’emmanchure.

J’ai donc pu reprendre tout depuis le début, excepté l’ajout de passepoil qui je trouve n’allait pas du tout et rigidifiait beaucoup trop la blouse. Ça accentuait aussi beaucoup trop le côté japonais, motif que je ne suis pas habitué à porter au quotidien mais finalement que j’adore !

détail du devant de la blouse cézembre

Le montage de ma cousette

Je vous parlais au début de mon article que j’avais eu un problème avec les manches (hormis la taille hein). En réalité j’ai eu du mal avec les crans situés sur le patron. Il y a un cran sur le patron dos et aucun sur le devant. Et sur le patron de manche il y a un cran sur le devant et un double cran sur le dos. En plaçant le dessous de la manche sur la jointure du bas de l’emmanchure il y avait une répartition d’embut très bizarre. J’ai cogité un moment, et c’est en regardant le schéma de la blouse que j’ai compris : Le cran dos est en réalité le bas de l’emmanchure ! A partir de là j’ai pu mettre la couture de manche sur ce cran. Le cran « devant » de la manche se place ensuite parfaitement sur la couture devant/dos et le double.

A propos de la parementure, la seule difficulté je trouve est le raccord entre le bas du devant et le bas du dos une fois les parementures fixées. Disons qu’il faut bien vérifier que les coutures soient alignées pour que ce soit joli une fois remis sur l’endroit. Une fois fait, j’ai fixé la parementure sur tout le tour la blouse Cézembre avec un point-droit afin qu’elle ne retombe pas.

détail des découpes et parementure blouse cézembre

Et enfin, petite précision concernant la finition du col, il vous faudra ajouter un biais. Ma blouse étant noire, j’ai naturellement choisi le mien uni et noir. Pour ma première version j’avais également mis un biais de finition sur les bords de manches afin d’améliorer leur tenue. Ici je n’ai pas eu besoin.

encolure blouse anne kerdilès couture

Mon avis sur la Blouse Cézembre

Les +

– Blouse qui taille très bien. J’ai choisi un 38 pour les manches car le tissu n’a ni élasticité, ni la fluidité recommandée. Je me sentais plus allaise ainsi.
– Modèle intemporel qui, suivant le tissu choisi, sera complètement de styles différents
– Pas à pas en photo
– Explication en français et anglais

Les –

– Je pense que le pas à pas manque de précision sur le montage des manches (positionnement des crans entre eux).

 

Au final, je trouve ma petite blouse Cézembre très bien et confortable malgré un tissu plus rigide que préconisé. Ce tissu japonais est juste magnifique et un vrai bonheur à coudre ! Le motif japonais n’est pas dans le style de ce que je porte habituellement mais accessoirisé avec un perfecto et porté sur un jean je trouve çà canon.
Il faut parfois oser sortir de ces habitudes !

Nous avons profité d’un rayon de soleil pour faire les photos blouse cézembre en tissu diy district dos de la blouse Cézembre dans un tissu japonaise Diy District tissu japonais sakura gaufré fleurs diy district détail de la blouse cézembre manche patron anne kerdilès couture blouse Cézembre Anne Kerdilès Couture

 

Connaissiez-vous les tissus japonais et la boutique Diy District ?
Avez-vous déjà cousu la blouse Cézembre ?

***

Patron : Blouse Cézembre / Anne Kerdilès Couture

Tissu : Sakura japonais gaufré, noir à impression fleurs de cerisiers / Diy District

Mercerie : 80 cm de biais noir / Mondial tissu

 

 

Mon article vous a plu ?

Abonnez-vous à la newsletter et recevez mes nouveaux articles publiés.

14 comments

  1. Lecuyer Catherine a dit :

    Très jolie blouse qui vous va très bien. Franchement le tissu est top. Je ne connaissais pas la boutique j’ai jeté un oeil ils ont de beaux imprimés. Votre article tombe à point nommé je viens de recevoir le patron que je lorgne depuis un moment. Vos appréciations seront précieuses. Vos articles sont vraiment complets et instructifs. Bonne journée à vous.

  2. Mon Farniente à Môa a dit :

    Alors pour les manches j’ai fait la même chose que toi en premier avant de comprendre aussi l’histoire des crans !
    Ce tissu est une petite merveille alors ta blouse est canon !
    Un autre souci que je trouve à ce patron : le col a tendance à rebiquer (vu sur plein de réalisation sur le net) et ce n’est pas évident à réussir à le faire plat.

    • nomdunecouture a dit :

      Merci pour ton retour ! C’est vrai que j’ai pas mal bugger sur l’histoire des crans 😅. Pour le col je n’ai pas eu de soucis mais c’est vrai que j’ai déjà vu des cousettes avec le col qui rebique.

Laisser un commentaire