Jean pop corn… mon premier jean !

ensemble jean et blouse fait à la main

Voilà donc mon premier jean, le jean pop corn de Blousette Rose. J’adore son petit nom, rien qu’en le disant ça me donne faim, et ça me rappelle les cinés que je fais avec ma meilleure amies Gaëlle. Oui parce que, qui dit ciné dit forcément pop corn 😉 bref, je m’égard…
J’ai enfin réussi à me lancer à faire LE fameux jean, le défi de toute couturière qui avance dans son niveau de couture. Et c’est grâce à l’Atelier 27 et son magnifique jean brut que j’ai franchi le pas !

Je vais vous détailler le patron, les tissus, et surtout vous expliquer mes points de blocage, mes victoires, mes doutes… une cousette qui n’a pas été de tout repos !

Le patron

Tout d’abord, sachez que le jean pop corn est un jean à coupe boyfriend. Il est donc normal que vous aperceviez des plis ici et là, que vous le trouviez un peu large. Je préfère prévenir 😉

Point mode : Pourquoi appelle-t-on ça un jean « boyfriend » ? Et bien parce qu’à l’origine c’est une tendance qui consiste à porter le jean de son chéri ! Il s’agit donc de porter un jean avec une coupe homme, qui se retrouve donc plus grand au niveau des jambes et du coup avec une forme un peu « carotte ». Bien sûr la ceinture est de rigueur ! Il faut malgré tout avoir un conjoint qui ne fait pas 4 tailles de plus que soit 😉 Aujourd’hui, les magasins proposent des boyfriends adaptés à la morphologie des femmes. C’est le cas de ce patron.

faire des photos de blog

Perso, j’adore ce type de coupe, je trouve çà super décontracté pour l’été avec des tongs et un top Bardot (j’ai fait un tuto de top Bardot présenté avec mon jean boy-friend Zara) et en même temps très stylé avec des escarpins, un petit top et un joli blazer. C’est une coupe qui a de multiples facettes suivant l’association qu’on lui porte.

Ici le patron va de la taille 34 à 48. Habituellement je prends mes jeans en 34-36 dans le commerce sauf pour les jeans boyfriend que je prends en 34 – sinon je nage vraiment dedans.

Il y a tous les détails d’un vrai jean : braguette (n’ayez pas peur !), surpiqûres, poches appliquées derrières et décorées (j’ai fait mes propres décos avec mes initiales), poche à gousset, ceintures avec passants, joli revers sur le bas…

Le patron est prévu pour une stature de 1 m 68. Je fais 1 m 61 et je n’ai pas raccourci la longueur de jambe. J’ai fait mon revers à la longueur voulu en fonction. Il aurait pu être légèrement plus haut, car normalement un boyfriend ne va pas si bas sur la cheville. Il est plutôt entre une longueur classique et un pantalon 7/8. Mais moi j’aimais bien comme ça alors j’ai choisi au feeling. Et puis j’ai souvent froid aux chevilles donc là c’est parfait pour moi.

mon premier jean pop corn blousette rose atelier 27

La coupe est donnée pour un pantalon taille basse. Mais avec les ajustements que j’ai dû faire, notamment au niveau de la fourche, j’ai un jean plutôt taille moyenne à haute. Mais c’est parfait pour moi et je suis super-bien dedans !

La difficulté est donnée pour être de moyenne à avancé. Moi je dirais que c’est quand même avancé. Pas trop en terme de conception, mais plutôt vis-à-vis de l’ajustement général. Vous comprendrez plus bas pourquoi je vous dis ça.

Le gros avantage de ce patron c’est qu’il est prévu pour un tissu jean ou sergé de 300 à 400 gr et qu’il n’est pas obligé de contenir du stretch. Souvent les patrons de jeans sont slims ou du moins avec un certain ajustement le long des jambes et il est donc nécessaire d’avoir de 20 à 30 % d’élasticité dans le tissu. C’est le cas notamment pour les jeans Safran de Deer and Doe et Ginger de Closet Case Patterns, deux autres patrons de jeans super en vogue.

Ici, le pas-à-pas est très bien expliqué et illustré. Les petits schémas sont très bien faits. Je dirais que la seule chose qui manque c’est le faite de faire quelques points de renfort sur le bas de la braguette à deux endroits stratégiques – observez vos jeans vous comprendrez – et au niveau des poches arrière pour protéger de l’arrachement. Mise à part cela, le patron est bien détaillé.

Le tissu

Lorsque l’Atelier 27 (anciennement Printstand) a sorti sa capsule Denim je suis tombée sous le charme du jean brut bleu. La couleur est juste magnifique, le tissu est épais et d’une très belle qualité.

Je pensais à la base faire mon premier jean Safran (Deer and Doe), mais ce tissu n’est vraiment pas assez stretch pour faire un slim ou un skinny. Le patron du jean Pop Corn étant une coupe boy-friend, en vérifiant sur la fiche produit de Blousette Rose j’ai pu voir que le grammage était parfait et que l’élasticité du tissu n’était pas obligatoire. Parfait donc !

L’atelier 27 c’est un peu une mine d’or en matière de tissus. Non pas qu’il y a un stock immense comme dans certaines boutiques en ligne mais plutôt qu’il y a de jolies petites pépites. Je vous en avais déjà parlé dans mon article sur le perfecto Mona ou encore avec mon bombers Kommatia patterns. C’est un imprimeur de tissu français que j’adore. Les tissus sont vendus par sélections sous forme de capsules. J’irais bien faire un tour un jour dans leur atelier pour découvrir les derrières de la fabrication. Cela doit être super à découvrir !

Astuce Atelier 27 : Les échantillons de tissus sont offerts sur le site ! Vous n’avez qu’à payer un petit prix pour les frais de port. C’est parfait quand on n’ose pas acheter du tissu sur internet parce que l’on a peur d’être déçu à la réception ou que l’on a un doute sur la matière. Cela permet aussi d’apprendre les noms des tissus. Et pourquoi ne pas en profiter pour tenir un petit book à tissu 😉

La ceinture et l’intérieur des poches ont été faits dans un coton type popeline que j’avais chinée sur un vide grenier en Dordogne l’été dernier. Le coupon était petit mais finalement parfait pour ce type de projet. Il va bien avec mon Trop top (Ivannes S) avec ses fines rayures. J’adore son petit motif décalé qui me fait penser à une mini tête de mort !

Mon jean pop corn, ma version, mes modifs

Alors, passons aux choses sérieuses ! Vous allez voir que les filles qui vous disent « un jean c’est super-simple à faire », « finger in the nose » et bien je leur dis bravo ! Non pas qu’en soit le patron soit incompréhensible ou quoi, c’est totalement le contraire ici. Non, la grosse difficulté réside dans le fait que l’ajustement d’un jean est une vraie plaie ! Oui je n’ai pas peur de le dire, ça a été une galère sans nom. Je persévérerais et retenterais mais croyez-moi, ce ne sera pas pour tout de suite.

jean pop corn blousette rose poches plaquées brodées

Bon, mais pourquoi j’en suis arrivé à vous dire tout çà ? Parce que je n’ai pas fait de toile. On nous dit toujours qu’il faut faire une toile, c’est même mentionné dans le patron. Mais moi, je suis une rebelle de la couture et j’avoue que faire une toile ça me gonfle profondément. Sans parler du fait qu’un tissu c’est cher malgré tout et que pour avoir une toile cohérente avec un jean il faut une toile ressemblante en épaisseur et grain pour que le rendu soit le plus proche possible. Bref, je n’ai pas fait de toile, et j’ai dû ajuster à taton, au fur et à mesure.

tissu denim bio atelier 27 france

Comment se passe la couture ?

En gros, au début il faut poser les poches. Ok mais je n’ai du coup pas pu vérifier où elle se situait par rapport à mes fesses, du coup, comme vous pouvez le voir, elles descendent trop basses. A refaire je redessinerais la poche en réduisant sa hauteur d’au moins 4 cm.

Je vous passe le moment où j’ai coupé ma pièce de poche arrière avec le tissu dans le mauvais sens et où j’ai dû retirer mes jolies surpiqures pour la refaire entièrement…

Ensuite, il faut coudre les poches du devant avec la poche gousset. Mais c’est à l’essayage, bien plus loin dans la réalisation, que j’ai tilté que le fond de poche n’était pas du tout assez profond. Pour moi ce sont du coup des poches qui ne servent ni à mettre ses mains, ni à mettre un portable. Donc si j’avais fait une toile j’aurais au final redessiner la pièce patron et rallonger de peut être 8-10 cm (mesure approximative, je ne l’ai pas redessiné encore).

Mon petit gousset et ses surpiqûres poche à gousset jeans

J’ai continué tête baissée dans ma réalisation avec l’assemblage des côtés, puis celui de la fourche. Et c’est à ce moment-là que ma cousette à déraper ! Je me suis dit « allez cool c’est monté, je vais essayer un coup avant de continuer ma lancée sur la braguette ». Mais non, le drame est arrivé ! Un bec affreux se formait devant, mes poches arrières descendaient trop, mes poches avant étaient trop courtes et surtout… le dos baillait beaucoup (la faute à ma cambrure trop prononcée). Je vous mets les photos brutes prises le soir dans mon atelier afin de vous montrer les problèmes, désolé j’ai pas mieux…

Vous imaginez bien mon désarroi à ce moment-là ! Le découragement total !

Mais bon après ce coup de massue je me suis reprise et j’ai commencé à observer mon jean, à le toucher pour comprendre d’où venait le problème, à voir s’il y avait trop ou pas assez de tissu.

Bilan des problèmes rencontrés

J’ai réfléchi un moment puis je me suis tournée vers mes copinautes et abonnées d’Instagram, toujours présents quand on demande de l’aide <3 . J’ai eu plusieurs réponses et après avoir mixé le tout, je pense pouvoir vous dire que :
– Il y a trop de tissu en largeur sous la zone de braguette, d’où le bec.
– La longueur de la fourche du dos est trop courte (on voit que ça fait un v sur l’empiècement)
– Mon dos est tellement cambré (merci la discopathie) que ça baille à mort et qu’il faut ajuster les empiècements dos en fonction
– Et ça baille au niveau des cuisses derrière alors que devant ça va, voir ça serre un peu.

Attention : ne faites pas tout à fait comme moi, j’aurais dû lors de l’essayage bâtir la ceinture pour voir comment allait tomber le jean au final et si les plis allaient se résorber. Pourquoi ? Parce qu’une fois fait la modif de la fourche et fait la surpiqure d’entre-jambes (en coupant bien sur trop vite l’excédent de tissu) je me suis rendu compte que çà tirait un peu devant. Un comble quand même puisqu’avant j’avais apparemment trop de tissu… Vous pouvez aussi mettre un élastique autour à la place de la ceinture pour la simuler.

Voilà, voilà, ça c’est fait, y a plus qu’à !

L’ajustement de mon jean

Donc, ne voulant pas tout refaire, j’ai bidouillé à ma sauce pour améliorer les choses. J’ai d’abord bâti au niveau de l’entre jambe (autrement appelé la fourche) et les empiècements du dos. Voilà ce que cela donnait :

Vous pouvez voir que c’était bien mieux. J’ai réfléchi encore un peu et finalement…

J’ai repris la fourche de 2 cm du milieu des fesses jusqu’au haut du devant (d’abord 1 cm puis 2, histoire d’assurer le coup)

ajuster la fourche d'un jean

Ensuite, j’ai cousu en biais l’empiècement dos, au centre, en partant du point zéro sur le bas et en faisant -2 cm sur le haut. Cela épouse mieux ma courbure comme cela. Mais du coup, j’ai dû reprendre la ceinture ! Parce qu’en la bâtissant le bas allait mais elle baillait énormément sur le haut du dos. Elle n’avait aucune utilité ! Et en plus elle était plus basse à cause de ma fourche trop basse sur les fesses.
Donc, pour faire d’une pierre deux coups, j’ai modifié le centre « dos » de la ceinture pour qu’elle rattrape le niveau des hanches en rajoutant 1 cm en hauteur sur le point central. J’ai aussi retiré les 2 cm que j’avais sortis sur l’empiècement juste avant.

Ensuite je me suis rendu compte que j’avais ajusté bizarrement devant en regardant mon jean en photo. Vous pouvez voir que l’espace entre le bord de la braguette et la poche droite et entre le bouton et la poche sur la gauche, est différent. Je ne sais pas trop où j’ai buggé mais en tout cas faite attention 😉 pas comme moi ! En réduisant la largeur de surpiqûre de la braguette j’ai pu réduire l’effet. Vous pouvez voir sur ma page instagram le problème initial si vous voulez.

jean boyfriend détail du devant

Ce n’est certainement pas conventionnel, mais j’ai réussi à me débrouiller et je trouve mon jean popcorn très joli (il faut se faire des compliments, ça fait du bien !).

jean pop corn de blousette rose en tissu denim bio Atelier 27 france

Petit bonus : Ma blouse Trop top de Ivanne S

Il faut bien que je vous présente un peu ma petite blouse qui accompagne mon jean Pop corn quand même ! C’est le patron Trop top d’Ivanne Soufflet que j’ai cousue ici.

petit haut trop top à volant Ivanne S

Il y a une multitude de versions pour ce patron. Ici, j’ai choisi de coudre la version A avec les finitions dos boutonné, sans manche, sans revers de manches, et avec un petit volant sur le bas. Je la trouve toute mimi dans ce joli coton rayé. Et vous savez quoi ? C’est un tissu Atelier27 aussi 😉 Ba oui je sais, je suis faible… Mais bon il est juste trop joli cet imprimé rayé ! Et super tendance pour le printemps-été en plus.

Il faut juste que je vous dise un petit truc à son sujet : il est très légèrement transparent. Bon rien de catastrophique, mais préférez un soutien-gorge couleur chair quand même 😉

petit haut trop top à volant Ivanne S

J’ai eu quelques déboires en la cousant mais simplement parce que j’ai été tête en l’air. Pour vous donner une idée, j’ai cousu les pinces à l’envers. Enfin, le tissu étant identique des deux côtés j’ai mis le côté envers sur l’extérieur – normal quoi ! Autant vous dire que j’ai été hyper happy en voyant çà après avoir cousu les 2/3 de la blouse #boulette.

volant de la blouse trop top Ivanne S
Ensuite, j’ai pas mal cogité, puis fait et refait, la partie « ajout du galon ». C’était une première pour moi et j’ai un peu galéré pour savoir comment l’insérer. « Entre le tissu et un biais », « oui mais comment avec le volant ? », « juste sur le surjet »… j’ai un peu bidouillé en fait. Mais bon je suis contente du résultat général de mon Trop top.

Astuce – Comment blanchir la dentelle ancienne facilement ? : J’avais chiné il y a quelques temps de cela, des petits galons en dentelles et tulles brodés. Tout mimi mais malheureusement jaunis par le stockage de l’époque et impossibles à assortir à mes tissus. Voilà donc une astuce pour la rendre bien blanche : Mettez 2 pastilles pour lave vaisselle dans une bassine et ajoutez 1 L d’eau (environ hein). Laissez tremper quelques heures (renouvelez si besoin). Rincez la dentelle et enroulez sur des pots en verre pour la faire sécher de manière bien plate. Et voilà, votre dentelle est toute belle et coordonnée avec la couleur de vos tissus actuels 😉

blanchir la dentelle ancienne avec de la lessive à lave vaisselle

 

Voilà, voilà, vous savez tout ! Je vous laisse avec quelques photos supplémentaires et notamment quelques une prisent pendant nos vacances à Venise. Vous avez d’ailleurs plusieurs photos de notre voyage sur ma page instagram et facebook si ça vous dis de connaitre cette ville et nos bons plans.

jean pop corn de blousette rose en tissu denim bio Atelier 27 france jean boyfriend fashion style mode handmade pop corn ensemble jean et blouse fait à la main mon premier jean pop corn blousette rose atelier 27 blouse trop top ivanne S j'ai cousu mon premier jean faire des photos de blog poches plaquées jeans jean pop corn blousette rose poches plaquées brodées ensemble jean et petit haut en tissu atelier 27 france tissu denim bio atelier 27 france poche plaqué brodée de jean jean pop corn de blousette rose en tissu denim bio Atelier 27 france Je porte ce que je couds en vacances mon jean pop corn en vacances à Venise je porte ce que je couds en vacances Venise Vacances à Venise avec mon jean fait maison

Et vous, vous avez déjà cousu un jean ?

***

Patrons : Jean Pop corn / Blousette rose
Blouse trop top à petit volant / Ivanne S
Tissus : Jean bio marine (capsul #Denimaddict) / Atelier 27 France
Coton léger rayé (capsul #Denimaddict) / Atelier 27
Mercerie et fournitures : fil cordonnet pour surpiqûres marron 386 / Mondial tissus
Aiguille double Jean 100 / Mondial tissus

 

Je porte aussi :

– Un petit top rayé beige et orange / ancienne collection de Camïeu
– Des tennis rose / Géant Casino (colletion Printemps 2018)
– Des escarpins nude / Texto
– Sac à main noir en toile / Soco by Le Tanneur

 

 

Mon article vous a plu ?

Abonnez-vous à la newsletter et recevez mes nouveaux articles publiés.

7 comments

  1. Marie-Thérèse Finet a dit :

    Superbe travail et malgrés galères et petits défauts la récompense en vaut la peine. Quel image de courage et de persévérance… Continue comme ça encore BRAVO.

  2. Pascale a dit :

    Bouh qu’elle galère ! Je savais bien que coudre un jean c’est compliqué. Tu me le confirmes. Je n’aurai jamais ta patience et ta persévérance. Mais le résultat est vraiment sympa. Ton haut est adorable. Tu as là un supervensemble. Tu peux être fière de ton travail. Bravo !

  3. Couture & Paillettes a dit :

    Bravo pour ces jolies réalisations ! J’adore le rendu du boyfriend sur toi 😘 le fait que les poches arrières soient basses ne me choquent pas. Il me semble qu’en magasin, c’est comme ça d’ailleurs 😉 j’ai hâte de me coudre mon jean aussi ! Je ne sais pas si ce sera le Safran ou le Ginger (entre les deux, mon cœur balance) , mais il faudrait déjà que je trouve LE tissu avec un taux d’élasticité cohérent ! Je vais aller faire un tour sur ton site, peut être que je trouverai une pépite 🤓

Laisser un commentaire