En ce début d’année, je reprends le chemin du blog avec un tout nouveau concept à vous présenter : l’impression sur tissu !

Qui n’a jamais eu envie de faire imprimer son propre tissu, son propre motif ? C’est aujourd’hui possible grâce à l’Atelier Insho. Je vais d’abord vous présenter cette entreprise française, son concept, ses options. Puis, je vous parlerais du motif que j’ai créé et la façon dont j’ai utilisé le configurateur sur le site Insho, afin de passer commande. Je vous donnerais aussi le coût de cette prestation, les infos sur les labels qu’ils ont, le contrôle qualité, etc. Enfin, je vous parlerais de ma nouvelle chemise 100 % fait main, la chemise Liseron d’Atelier Scammit.

Vous allez être conquis(e)s !

Atelier Insho, qui est-ce ?

L’Atelier Insho est une entreprise française créée en 2022 par Raphaël et Lucile, 2 amis de longue date. Grâce à eux, nous pouvons à présent imprimer sur du tissu, nos propres motifs… Un truc de dingue !

Info : Insho signifie “impression” en Japonais.

Vous n’avez pas l’âme d’un(e) graphiste ? Pas de panique, Insho a tout prévu et vous propose aussi des designs exclusifs réalisés par Lucile, graphiste de métier. Passionnée de voyage, c’est dans le Japon qu’elle puise l’essentiel de ses inspirations. Elle réalise régulièrement de nouveaux motifs pour Insho, n’hésitez pas à aller voir souvent 😉

Vous pouvez aussi importer des motifs venant d’internet, mais attention au droit d’auteur ! Vous pouvez, je pense, coudre le tissu pour votre plaisir personnel, mais aucunement pour revendre votre création avec car vous n’avez pas les droits sur le motif qui le compose.

Insho s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Il est d’ailleurs possible de ne faire imprimer que 50 cm de tissu ! C’est l’idéal pour les couturiers(e)s amateurs(rices) comme nous, ou si l’on souhaite essayer ce service en se cousant une jupe ou un sac à moindre coût. Cela peut être aussi une super idée de cadeau que d’offrir une création de couture personnalisée.

-10 % avec le code KIKAI10 (valable jusqu’au 28 février 2023 seulement !)

Les tissus proposés

Insho propose 12 types de tissus différents pour l’impression :

  • Popeline de coton 129gr/m²
  • Popeline de coton bio 130gr/m²
  • Toile de coton 200gr/m²
  • Crétonne de coton 180gr/m²
  • Satin de coton 130gr/m²
  • Voile de coton 75gr/m²
  • Voile de coton bio 75gr/m²
  • Sergé de viscose 140gr/m²
  • Satin de viscose 100gr/m²
  • Voile de viscose 120gr/m²
  • Soie 70gr/m²
  • Lin 125gr/m²

Les tissus sont de belle qualité et de certification Oeko-tex. Ce qui est super je trouve, c’est que vous pouvez aussi bien faire imprimer votre motif sur une viscose pour vous coudre une robe, sur du lin pour faire un short, ou sur de la toile de coton pour faire un accessoire. L’occasion de vous créer un total look 100% fait maison et unique !

L’impression numérique sur tissu

L’impression textile est réalisée en France, avec des encres certifiées GOTS. Il y a plusieurs types de procédés suivant le tissu commandé (avec ou sans pré-taitement par exemple). Eh oui, on ne fait pas la même impression sur un tissu en coton ou une soie 😉 Il y a d’ailleurs tout un côté “recherche” qui est réalisé à ce niveau-là pour avoir une impression tip-top.

Je vous invite à lire leur article sur l’impression textile afin d’en savoir plus.

Insho effectue un crontrôle qualité en amont, a réception de la commande et du fichier de votre motif. Mais également pendant et après l’impression, afin de vous garantir un produit optimal.

Je vous parle un peu plus bas de la façon dont on importe son motif dans le configurateur. Mais avant cela, je vous parle du motif que j’ai créé.

-10 % avec le code KIKAI10 (valable jusqu’au 28 février 2023 seulement !)

J’ai créé mon propre tissu unique !

J’avoue que c’est un sacré défi que m’a lancé Raphäel lorsqu’il m’a contacté pour tester son service d’impression de tissus. Je ne suis pas du tout graphiste dans l’âme et je suis plutôt du genre à acheter un tissu au coup de coeur pour un motif.

Mais le challenge m’a bien plu, et je dois dire que je suis agréablement surprise par mon motif une fois imprimé et cousu.

Le matériel de dessin

Pour relevé ce défi, j’ai utilisé mon Ipad Air, mon stylet et l’application Procreate. Cette dernière coute une dizaine d’euros mais elle est super. Je n’ai jamais pris de cours pour m’en servir, j’ai juste regardé quelques tutoriels sur Youtube pour comprendre un peu les outils et leurs utilisations.

Si vous n’avez pas ce matériel, vous pouvez aussi faire des dessins à l’aquarelle et les numériser, ou encore utiliser des logiciels de PC type Illustrator. Il en existe des gratuits également.

Néanmoins, garder en tête qu’il vous faudra la meilleure qualité possible pour avoir un rendu optimal. Ne faites pas quelque chose de trop pixélisé ou flou (sauf si c’est voulu bien sûr).

C’est tellement fou d’avoir son nom sur son tissu !

La création du motif

Si comme moi vous n’êtes pas dessinatrice/eur et que vous êtes un peu perdu par la “page blanche” qui se trouve devant vous, et bien pas de panique ! J’ai fait plusieurs essais avec différents outils, et différentes couleurs. Cela m’a permis de voir ce que j’aimais ou pas et les couleurs qui s’accordaient le mieux ensemble. Et puis surtout… demandez-vous si vous le porteriez ! Car créer un joli motif c’est bien, mais si vous ne le visualisez pas sur vous ce n’est pas la peine. Le but ici est vraiment de créer quelque chose qui vous ressemble.

Astuce : vous pouvez vous aider d’un cercle chromatique pour associer les couleurs entre elles.

De mon côté, j’ai commencé par vouloir faire des petites fleurs, des bricoles, mais au fil de mes dessins je trouvais ça toujours trop enfantin. Je suis donc parti sur quelque chose de plus abstrait sous forme de tâches. Après tout, les superbes viscoses Atelier Brunette ne sont-elles pas teintées de diverses tâches colorées ? Bon ok, je ne prétends pas avoir fait un “Atelier Brunette”, bien loin de là, ah ah. Mais disons que cela m’a permis d’ouvrir ma vision sur les motifs que je pouvais faire aussi.

Et voilà le rendu que cela donne sur la tablette :

Je suis désolé, je n’ai plus le nom du pinceau que j’ai utilisé pour le réaliser, mais en gros j’ai :

  • Ouvert une nouvelle toile sur Procreate. Pour la dimension je n’en avais aucune idée, j’ai fait au pif, un carré de 2048 px x 2048 px.
  • Mis une couleur d’arrière-plan rose pâle, pour faire un fond uni
  • Créé un calque pour la couleur violette. J’ai utilisé un outil type “pinceau” pour faire mes tâches, en appuyant plus ou moins fort et en déplaçant mon style sans le décoller de la tablette.
  • Exporté mon motif en PNG (meilleure qualité que le JPG. On peut aussi mettre du TIFF)

Ce n’est certainement pas académique, mais cela a fonctionné pour moi.

Recommandation : si vous souhaitez faire une succession de motif et que cela soit cohérent, il existe une technique qui consiste à faire votre dessin sur une feuille carrée, la coupé en 4 et inverser les morceaux. Puis à finir les séquences de motifs. Je ne sais pas faire sur Procreate, donc j’ai fait mon système de tâche. La répartition dans le configurateur Insho m’a permi de faire mon tissu malgré cet oublie de ma part 😉

Vous allez voir après que le rendu est sympa, même sans la technique des pros 😉

L’intégration du motif sur le site Insho

Il n’y a rien de plus simple ! Le configurateur du site Insho est très intuitif et facile d’utilisation pour réaliser son impression sur tissu.

Il vous suffit de suivre toutes les étapes, présente dès la page d’accueil :

  • Cliquez sur “Imprimer mon motif”
  • Choisissez “télécharger mon fichier” ou “choisir parmi notre collection” (si vous n’avez pas créé de motif)
  • Pour mon motif, j’ai importé mon fichier depuis la photothèque de ma tablette (mais cela fonctionne depuis l’ordinateur ou votre smartphone bien sûr). Puis j’ai cliqué sur “utiliser”
  • Le site annonce ensuite que l’image est téléchargée. Il ne reste plus qu’à valider le fait que l’on reconnaît avoir les droits sur l’image importée.
  • Nous sommes ensuite redirigés vers le configurateur, afin de paramétrer notre tissu.
  • Choisissez votre type de tissu (j’ai pris la popeline de coton bio)
  • Au centre on voit son motif. Nous pouvons l’élargir ou l’allonger, mais attention à la résolution ! Insho met en garde dès que celle-ci est inférieure à 150 DPI afin de garantir un rendu parfait après impression.
  • Vous pouvez aussi choisir la disposition du motif. Comme je ne pouvais pas agrandir le mien, j’ai choisi d’activer l’option “motif miroir”. Cela donne un petit côté “aile de papillon” que j’aime beaucoup.
  • Il ne vous reste plus qu’à sélectionner la longueur imprimée (la largeur totale étant fixe à 148 cm)

Combien coûte une impression sur tissu chez Insho ?

Je ne vous cache pas que c’est un service qui est plus cher qu’un tissu acheté en magasin. Les prix varient de 26 à 59 € le mètre suivant le tissu sélectionné.

Pour vous donner une idée, 1m50 de mon tissu imprimé a coûté 43,5 € (hors frais de port). C’est un budget, mais gardé en tête que ce tissu est unique ! Vous ne retrouverez personne dans la rue avec, ni même sur le dos d’une couturière/er. Les machines d’impression sont configurées spécialement pour VOTRE design et votre type de tissu. De plus, les tissus sont imprimés en France. Tout ceci engendre forcément des coûts supplémentaires.

Pour vous donner un autre exemple, une chemise Sezane vous coutera 100 € mais ne sera pas unique. Ici, pour 51,40 € (frais de port inclus), et une après-midi de couture plus tard, je porte fièrement ma chemise 100% homemade !

Code promo valable jusqu’au 28 février 2023 seulement !

L’impression et les délais de réception

Je n’ai pas vu les étapes de l’impression sur tissu en atelier, mais pour ce qui est de la réception, j’ai reçu mon tissu assez rapidement. Je n’ai plus le délai exact en tête, mais je dirais dans les 8 jours.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les commandes sont envoyées 1 fois par semaine dans leur atelier (le jeudi), ce qui fait que si vous commandez un dimanche, vous aurez forcément un délai allongé par rapport à une personne qui commanderait un mercredi 😉

Pour être tranquille, compté 8 à 12 jours de délais de livraison.

Ma création couture, à partir de mon tissu Insho

Pour coudre mon joli tissu, j’ai été un peu joueuse puisque j’ai cousu un patron que je n’avais encore jamais réalisé. Étant une flemmarde de la toile – je suis sûr de ne pas être la seule 😉 – j’ai directement coupé mon tissu. Travail sans filet comme on dit !

Je ne me suis quand même pas trop mise de pression avec une créatrice inconnue, puisque j’ai réalisé la chemise Liseron d’Atelier Scammit. J’ai vu de nombreuses fois ce patron sur instagram, et je savais donc qu’il était validé par la “communauté couture”. J’ai aussi l’habitude de coudre les patrons de Johanna, donc je savais que ma chemise irait.

La taille cousue

J’ai coupé mon patron dans une taille 36, mais je l’ai évasé à partir de la taille pour aller vers une taille 38 sur les hanches. Dans les faits, je trouve qu’elle me sert un tout petit peu sur le haut du dos, mais c’est vraiment pour chipoter. Je pense que cela peut venir du fait que j’ai cousu une popeline, qui est donc sans élasticité.

Les options choisies

J’ai pris l’option col rond à froufrou et volants sur les poignets. J’adore le rendu girly ! Je préfère porter le col déboutonné avec un gilet. Néanmoins, avec un pull je le porterais col fermé. Cela donnera un petit côté « Col Capucine » 😉

Rappel : le col Capucine est un patron de col plastron, amovible et personnalisable. C’est un patron qui proprose 8 types de cols différents, dont un grnad col volanté. Il faut à peine 50 cm pour faire ce patron, cela pourrait être l’occasion de tester l’impression sur tissu Insho, tout en ayant l’esprit d’une chemise !

Le tissu (popeline de coton bio) s’est très bien cousu, je n’ai rien à redire. Il ne glissait pas sous mon pied presseur et se piquait très bien. J’ai quand même pris une aiguille mitrotex 70 pour garantir un trou fin et bien réalisé.

Mon avis final sur l’Atelier Insho

Je pense qu’après avoir lu cet article vous l’aurez compris(e), je suis conquise par l’impression numérique que propose l’atelier Insho ! Je trouve que c’est une très bonne idée pour se faire une création couture qui ne ressemble à aucune autre. Les tissus sont en fibres naturelles, et les certifications Oeko-tex et Gots garantissent le respect de l’environnement. Un contrôle qualité est fait tout au long du processus de création. J’aime savoir que mon tissu est créé et chouchouté par un atelier Français avant d’arriver chez moi.

Bravo Raphaël et Lucile pour ce beau travail !

-10 % avec le code KIKAI10 (valable jusqu’au 28 février 2023 seulement !)

J’espère que cet article vous aura plus. Vous l’aurez compris, je suis enchanté d’avoir pu tester l’impression numérique sur tissu que propose l’Atelier Insho. Qu’en pensez-vous ? Cela vous plairait d’imprimer votre tissu personnalisé aussi ?

Epinglez ces visuels sur Pinterest pour les garder en mémoire !

Newsletter Nom d'une couture !

You have Successfully Subscribed!