Hé ! Me revoilà avec un nouvel article qui je l’espère vous plaira. Je vais vous présenter ici une jupe super sympa, qui fait clairement son petit effet – enfin je trouve 😉

Son petit nom : La jupe Sixtine. Coralie Bijasson m’a proposé de la coudre en avant-première avant sa sortie – l’année dernière – et m’a donc offert le patron pochette. Mais je vous rassure, cela ne modifie en rien mon analyse sur le patron 😉

L’article est rédigé depuis un moment (1 an), et j’ai donc des photos très estivales. Mais cette jupe peut très bien s’adapter avec un tissu fluide mais un peu plus épais, idéal pour la saison automne/hiver aussi (tencel, viscose épaisse, crêpe lourd…).

Allez je vous la présente !

Le patron de la jupe Sixtine

Sixtine est une jupe asymétrique, avec un jeu de 2 volants. La jupe se ferme à la façon d’une jupe portefeuille et ça c’est trop top pour ajuster parfaitement la fermeture à son tour de taille (ou tour de hanches suivant votre envie). Pour moi, c’est le patron parfait pour une jupe au style flamenco/bohème chic et même rock avec un tissu léopard ou noir ! Et comme vous le voyez, on peut avoir un rendu très estival suivant le tissu utilisé.

Idée de look

Le patron de la jupe Sixtine va de la taille 34 à 48. Si vous faites une ou plusieurs tailles au-dessus, je pense que vous pouvez aisément agrandir le patron en allongeant la pièce « ceinture » et les 2 volants (pour avoir la même longueur que la ceinture).

Il est vendu au format Pochette et PDF (version mixte français/anglais). Ce qui est super, c’est qu’avec le PDF vous recevez la planche patron en A4 ET A0 ! Le livret fourni est illustré par des schémas. J’avoue avoir eu du mal sur l’étape du montage des volants au corps de la jupe, car une fois froncé j’avais mal repéré les crans. Si cela vous arrive aussi, Coralie a fait un vidéo du montage de la jupe Sixtine. Hyper pratique pour retrouver ses marques !

Ce que j’aime aussi dans les patrons de Coralie Bijasson, c’est que les marges sont incluses. Je vous en parlais aussi dans mon article sur le manteau nuage.

J’ai déjà cousu pas mal de ces modèles. La robe Aurélie, la robe Azilys, la robe Anne, la tunique Eileen, la robe Alix, la robe Axelle, la jupe Sabine et d’autres encore !

Ma version de la jupe Sixtine

La taille cousue

J’ai tout simplement suivi le tableau de taille (et mon habitude de couturière), et ai cousu un 38.

Vous avez un doute sur la taille de la jupe Sixtine ? Comme c’est une jupe portefeuille, prenez une taille au-dessus. Vous ajusterez le placement des boutons à la fin 😉

Et vous pouvez aussi choisir de prendre une taille au-dessus si vous voulez que les volants se croisent un peu plus sur le devant. C’est finalement le rendu que j’obtiens ici puisque mes boutons sont bien plus espacés que sur le croquis du patron.

Le tissu et la mercerie

Pour coudre cette jupe il faut pas mal de tissu : 2,50 m du 34 au 40 et 2,70m du 42 au 48. Les tissus vendus par coupons de 3m sont donc parfaits. Malheureusement je n’en avais pas sous la main. Mais en farfouillant dans le fond de mon atelier, j’ai remis la main sur cette jolie viscose tropicale. Elle est si fine que jamais je n’aurais imaginé avoir 3 m de tissu en la voyant rangée. Et pourtant ! Je l’avais acheté il y a quelques années dans l’un des deux magasins TOTO Tissus de Bordeaux (cours Victor Hugo).

Info : L’un des deux magasins TOTO tissus de Bordeaux a un sous-sol (un peu exigu), où vous pouvez acheter du tissu au poids. Ils sont classés par types de tissus et par prix. L’idéal étant de trouver un tissu léger et d’une jolie taille pour ne pas payer trop cher.

De mémoire, il me semble que ma viscose était à 15 € le kg. J’ai dû payer moins de 10 € le coupon, ce qui est une super affaire ! D’autant que j’avais déjà fait un top Cédrat dedans pour ma belle-sœur adorée. C’est donc un coupon bien rentabilisé !

Pour la finition des volants, j’ai fait un roulotté 3 fils avec ma surjeteuse. Les 3 fils sont de la même couleur car j’ai un tissu qui a une couleur vraiment plus « vert-d’eau », et j’avais aussi les 3 cônes assortis.

Astuce roulotté discret : Quand je fais un roulotté au bord d’un tissu multicolore, j’utilise souvent 3 fils de couleurs différentes. Le fil du boucleur supérieur est le plus visible sur l’endroit, ce sera donc celui représentant la couleur principale de mon tissu. Je mets ensuite une couleur pour le boucleur inférieur et une sur l’aiguille de droite de la dernière couleur souhaitée. Je ne fais pas un point très serré également. J’ai ainsi un roulotté plus discret 😉

Concernant les boutons, j’ai mis 2 boutons en bois pour donner un côté encore plus « nature » à ma jupe. Ils font 15 mm comme c’est préconisé par Coralie. Je n’ai pas voulu prendre de boutons « pression » car j’ai eu peur d’abimer ma viscose en les manipulant trop souvent.

Astuce : Thermocollez un rond d’entoilage supplémentaire à l’emplacement des pressions, avant de les poser, pour renforcer la zone qui sera souvent sollicitée.

Mes couacs !

Dans le livret il est mentionné qu’il faut entoiler la ceinture de la jupe Sixtine, ce qui est logique. J’ai donc pris mon thermocollant habituel, le H180 de Vliseline. Erreur ! Après avoir porté la jupe une première journée, la viscose s’est détendue. Ce qui fait que je n’ai plus la jupe au niveau de la taille mais plutôt des hanches maintenant. Je vais donc devoir bidouiller pour rattraper ça. Dans le livret, il est noté de prendre un thermocollant sur une base maille type H609 Vliseline. Alors, ne faites pas la même erreur que moi, et filez acheter ce thermocollant si vous n’en avez pas 😉

J’avais aussi mal marqué mes crans. J’ai pour habitude de faire une petite encoche de 2 mm au bord de mon tissu, mais là, avec les fronces à réaliser, je me suis retrouvé à ne plus rien y voir. La viscose s’était un peu effiloché, et cela a donc été une petite galère pour m’y retrouver.

Astuce crans de montage : Louise, ma copine du blog Les Lubies de Louise, a donné il y a peu une astuce toute simple. Au lieu de faire une encoche, laissé simplement un petit triangle de tissu dépassé au-delà de la marge de couture. Cela ne fragilise pas le tissu (surtout les mailles), et vous verrez facilement la petite pointe dépasser. De mon côté, j’ai tendance à faire sinon un trait au stylo frixion sur l’envers du tissu. Mais attention si vous repassez votre tissu, car il s’effacera 😉

Mon avis final sur le patron de la jupe Sixtine

Vous l’aurez compris, je suis clairement emballé par le patron de la jupe Sixtine ! Moi qui ne porte que très peu de jupe – je ne suis pas souvent à l’aise dedans – j’ai tout de suite eu envie de la porter. Son attache est juste géniale et sans prise de tête. C’est parfait aussi si on a peur de ne pas arriver à ajuster le patron à son tour de taille. Pas besoin de retoucher la longueur non plus, elle est parfaite pour mes 1m61 !

Mon dernier conseil : choisissez un tissu bien fluide et le rendu sera au rendez-vous, j’en suis sûr 😉

Si ce patron vous tente, vous avez -15 % avec le code NOMDUNECOUTURE15 en suivant ce lien :

Voilà, vous savez tout sur ce patron de jupe trop chouette.

Vous aimez les jupes longues ? Vous avez des patrons à me conseiller ?


Et sinon… épinglez-moi sur Pinterest !

Newsletter Nom d'une couture !

You have Successfully Subscribed!